banques?????

    Partagez
    avatar
    mary
    Modo

    Messages : 269
    Date d'inscription : 23/06/2010

    banques?????

    Message  mary le Sam 14 Aoû - 20:52

    estevane a écrit:j aimerai savoir pourquoi les banques demandes un fond de roulementdifferent d un salon a un autre?
    j ai une ancienne collegue qui c est installee recemment et il lui demandent un fond de roulement de 5000 euros et je connais qq un a qui il lui demandent 2500 euros
    j aimerais comprendre pourquoi un telle difference!!
    5000 euros me parait ENORME! affraid

    merci pour vos lanternes lol!
    Didier a écrit:En fait, c'est essentiellement dû au prévisionnel, et en particulier au C.A.
    Le fond de roulement sert à payer les premières factures, et salaires en attendant les premières rentrées. Hors, tous les salons n'ont pas les mêmes besoins. Par exemple, un petit salon, avec 150 clients/mois, n'aura pas besoin d'un gros stock de produits de départ, tandis qu'un salon qui a plusieurs coiffeuses, et un gros C.A. en prévisionnel doit penser à se constituer un gros stock de départ (même si après il faut s'efforcer de l'ajuster au maximum), et je ne t'apprend rien en te disant que les produits, ça coûte "bonbon"...
    estevane a écrit:oui je suis d accord avec toi mais:

    la fille dont je te parles ou la banque demande 5000 euros de fond de roulement est seule

    mais j ai oublier qq chose:

    elle as fait une creation dans un petit centre commercial elle a tout cree jusqu au mur de la reserve et les toilettes

    son apport perso etait de 2000 euros mais vu l ampleur du salon je me demande si c est chiffres sont coherents

    de toute facon je verrais bien car les banquieres qui sont venues a la cma on dit que l etude du dossier etait du cas par cas!!

    merci de ta reponse lol!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:elle as fait une creation dans un petit centre commercial
    C'est de la folie... Le loyer d'une cellule dans un centre commercial est hors de prix, la mise aux normes concernant la sécurité incendie est super contraignante (si elle a monté des murs, il faut qu'elle fasse refaire l'installation du système d'extinction automatique -au plafond-, qu'elle achète sa déco à des fournisseurs spécialisés -la moindre affiche de plus de 50 cms2 doit être en papier ignifugé-, etc...). En dessous d'un C.A. de 8000 euros, elle n'a aucune chance de tenir.
    estevane a écrit:je suis allee voir son salon

    je peut te garantir que les mesures de securite son impressionnantes!

    mais en fait elle a acheter le fond et les murs elle avait une seule piece qu elle a amenager avec des murs en plus pour diviser la cuisine les toilettes le labo ect

    elle a fait toute l electricite et les canalisations

    en fait vu l ampleur des travaux qu elle a effectuer (c est geant)

    c est pas 1 centre commercial classique!!

    elle a fait construire dans une zone pavillonnaire il y a a coter d elle

    une superette et une infirmiere

    je pense que son salon va tourner etant donner que les pavillons sont neufs

    un potentiel familiale va s y installer sans oublier qu elle se situe a 10km de sens et elle est toute seule

    a + bisous
    estevane a écrit:j ai une question !!

    est ce que quelqu un a entendu parler des prets a la 1ere installation en zone rurale?

    merci !!!
    ludo a écrit:va a l anpe ou la chambre du commerce de ta region
    il te donnerons les renseignements utiles
    si tu veux te documenter voici un lien:http://www.crit.cg47.fr/m1c9/num375.htm
    je ne sias pas si il concerne ta region mais dasn les grandes lignes les amenagement a la campagne sont identique.

    si tu veux t installer en zone rurale
    l anpe a des dossiers de "petites" mairies qui cherchent des professionnels....
    souvent en te fournissant le local gratos!!!!
    attention petite commune rurale ...............perdu quoi. Sleep
    a+
    estevane a écrit:merci beaucoup pour ta lanterne ludo

    j irais voir le lien demain

    il me semble que courtenay et la region se trouve en zone rurale

    mais bon je verrai ca

    merci lol!
    estevane a écrit:bon alors ludo je suis allee voir ton lien et j arrive pas a savoir si ma region est considerer comme zone rurale

    c est pour l ardeche et la drome!!

    au pire lorsque j aurai mon rdv avec le banquier je pourrais toujours lui demander

    merci quant meme d avoir chercher pour moi lol!

    a bientot!!
    ludo a écrit:oui
    disons que pour info, ca te donne qlqs elements.
    j ai un doute cependant
    je crois que cela concerne les installations agricoles!!
    mais pas sur!!
    tout ca est a verifier au pres de differents organismes.

    courtenay , c est la beauce! non.
    estevane a écrit:hein? ludo

    courtenay c est la quoi?
    Petite-lune a écrit:La beauce estevane!!!!

    Tu sais ce que c'est quand même!!! Mais je ne crois pas que c'est la beauce...
    estevane a écrit:ben non je sais pas hiiiiihiiii!!!!!

    je suis un peu con con ou (bernodiotte) lol!
    ludo a écrit:petit cour de geo regional lol!
    http://paysan.chez-alice.fr/beauce.htm

    study
    a+
    estevane a écrit:bon bien alors je fait partie de la beauce etant donner que je me trouve

    dans le loiret !!

    limite de l yonne meme (6km)

    donc je peux faire quelque chose ou pas!!!
    ludo a écrit:Salut estevane
    je n en ai aucune idee!!! Sad
    desole.
    j ai un doute cependant
    je crois que cela concerne les installations agricoles!!
    mais pas sur!!
    tout ca est a verifier au pres de differents organismes.

    Embarassed
    didier sera peut etre te renseigner.
    a+
    Didier a écrit:Bien, après queqles recherches sur le sujet, je n'ai malheureusement que des mauvaises nouvelles:
    - Les bases légales de ce système:
    OBJECTIF : - Favoriser la reconversion industrielle de certaines zones rurales touchées par la désindustrialisation et le déclin démographique.

    - Aider les communes de ces zones qui réalisent un effort financier en vue d'une implantation ou du développement d'entreprises créatrices d'emplois dans le respect de la réglementation en vigueur.


    NATURE DES OPERATIONS ELIGIBLES :
    L'acquisition de terrains, la réalisation d'équipements qui pourront concerner les dessertes ou les réseaux mais qui devront être directement liés à l'installation de l'entreprise ; l'acquisition, la construction ou l'aménagement de locaux industriels.

    BENEFICIAIRES :
    Une commune, un département ou leurs regroupements, ou une société de crédit-bail immobilier. Le bénéficiaire met à disposition de l'entreprise le bien immobilier, par une formule de vente, de location simple ou de location vente, de crédit-bail immobilier. Il peut, pour le montage de l'opération, recourir aux services d'une Société d'Economie Mixte (mandat ou concession). Suivant la situation de l'entreprise et selon l'appréciation portée par le Comité Technique, la collectivité locale, maître d'ouvrage, doit se prémunir du risque de pertes de recettes en cas de défaillance de l'entreprise, en souscrivant une assurance perte de loyer pour une durée minimale de cinq ans. Le coût de cette assurance peut être intégré dans le montant total de l'opération subventionnable. Pour le montage de l'opération, la commune peut avoir recours à une société de crédit-bail immobilier, à qui elle paie un loyer, puis sous-loue le bien immobilier à une entreprise de son choix ;à la demande de la commune, la subvention sera versée à la société de crédit-bail ; la commune est propriétaire du bien au terme du crédit-bail. Elle peut également faire appel à une société de crédit-bail immobilier qui mettra le bienà disposition de l'entreprise. Toutefois, la mise en oeuvre de ce dispositif devra être conforme à la réglementation en vigueur. Dans le cas du recours à une société de crédit-bail immobilier, la souscription d'une assurance perte de loyer par le maître d'ouvrage n'est pas indispensable.

    L'ENTREPRISE :
    En aucun cas, l'entreprise (SA, SARL à l'exclusion des SCI et des entreprises en nom personnel) répondant à la définition de la PME au sens communautaire* devant s'installer sur le terrain ou dans le bâtiment concerné, ne peut être directement bénéficiaire de la subvention. *PME au sens communautaire : effectif < 250 personnes, CA annuel = 40 millions d'euros, total du bilan = 27 millions d'euros – 25 % ou plus du capital ou des droits de vote n'est pas détenu par une entreprise ne respectant pas ces conditions.

    FINANCEMENT :
    L'implantation ou le développement de l'entreprise doit avoir un impact sur le développement local et l'entreprise doit s'engager à créer, dans les trois ans, un nombre précis d'emplois permanents. Cet engagement figurera dans la convention avec la commune ou le groupement de communes. Elle doit, par ailleurs, exercer une activité industrielle ou artisanale de fabrication, ou relever du secteur des services à l'industrie. Toutefois, les entreprises de transports ne sont pas éligibles. Pour conserver à l'aide régionale tout son caractère incitatif, les projets d'entreprises prévoyant une distribution de dividendes ne seront pris en compte que si cette distribution a pour objet d'assurer la pérennité de l'entreprise.

    LA COMMUNE D'IMPLANTATION :
    La commune dans laquelle se situera l'opération, ne doit pas avoir une population supérieureà 30.000 habitants ou faire partie d'une agglomération (au sens Insee) de plus de 30.000 habitants. Elle doit, en outre, être classée à l'intérieur de la zone dite prioritaire, définie par la Région. Il peut toutefois, à titre exceptionnel, être accordé une dérogation à ces conditions d'éligibilité, si le canton, dans lequel est située la commune, a connu récemment une chute brutale et significative de son effectif salarié. Des justifications précises et chiffrées devront être apportées, dans ce cas,à l'appui de la demande de dérogation.

    FINANCEMENT :
    Le montant de la subvention de la Région est calculé à hauteur de 25 % du coût HT du projet et plafonné à 5.000 € par emploi à créer. Ce montant ne pourra excéder 137.200 €. Toutefois, pour les opérations d'acquisition et de construction de locaux industriels, le montant de la subvention régionale sera également arrêté en fonction des aides obtenues auprès d'autres financeurs (Etat, Département, Europe..) dans la limite d'un cumul représentant 25 % du coût HT de l'opération dans la limite en zone PAT Tertiaire de 140.000 €. La commune (ou le groupement de communes) dans lequel se situera l'implantation, qu'il soit ou non maître d'ouvrage de l'opération, doit s'impliquer dans la réalisation du projet, en apportant une participation dont le montant ne peut être inférieur à 10 % de la subvention régionale.

    Un projet d'entreprise subventionné par la Région ne pourra prétendre à une nouvelle aide dans un délai de trois ans à partir de la date d'attribution de l'aide régionale. Passé ce délai, la collectivité locale pourra à nouveau solliciter la Région, sous réserve que l'entreprise ait tenu les engagements pris antérieurement en terme de création d'emplois. Enfin, si dans les cinq ans suivants l'achèvement des travaux, l'entreprise est amenéeà délocaliser sa production, il lui sera demandé le remboursement de l'intégralité de l'aide régionale versée.
    D'entrée de jeu, il semblerait que la coiffure ne fasse absolument pas partie des activités elligibles.

    - Mise en place de ce système au niveau de le Région de la Beauce:
    RESUME
    Un Conseil Général met en place un plan d'aménagement des zones d'activités sur son territoire.

    Deux types de zones sont définies : des zones d'intérêt départemental et des zones d'intérêt local. Deux fonds apportent des aides à la création ou l'aménagement des zones concernées.

    CONTEXTE DE L'OPERATION

    Le département du Loiret, traversé par la Loire et limitrophe de l'Ile-de-France jouit d'une position privilégiée sur les grands flux de marchandises transitant par la France, puisque 4 autoroutes traversent son territoire.

    La proximité de l'agglomération parisienne et la forte desserte autoroutière du département, qui génèrent une forte demande d'installation d'entreprises.

    CONTENU DE L'OPERATION

    Objectifs initiaux et niveau d'atteinte

    Aucun objectif n'a été fixé, ni en terme de calendrier, ni en terme d'emplois à créer. La commercialisation des futures zones ne devrait d'ailleurs pas poser trop de problème.

    Historique et description détaillée de l'opération

    Le département du Loiret, proche de l'agglomération parisienne, jouit d'une desserte autoroutière particulièrement dense, puisqu'il est traversé par 4 axes autoroutiers (A10, A71, A6, A77) et la future A19.

    La demande d'espace par les entreprises est particulièrement importante et l'arrivée récente de l'A77 l'a encore accrue. Par ailleurs, le territoire apparaît comme relativement déséquilibré, l'agglomération d'Orléans concentrant population, activité économique et services.

    En 1996, le Conseil Général dresse le constat suivant : le territoire ne pouvait plus faire face à la demande croissante d'entreprises désireuses de s'installer dans le Loiret, notamment sur les grandes superficies. Cette demande émanait pour la plus grande part d'entreprises franciliennes en quête de délocalisation.

    Dans le même temps, l'ADEL (Agence de Développement Economique du Loiret) et la CCI ont établi le même constat et insisté sur la nécessité pour le Loiret de disposer de zones de grande capacité et de qualité, afin de répondre à une clientèle nationale et internationale de plus en plus exigeante.

    Sur le territoire, des initiatives dispersées commençaient à apparaître, apportant des risques de confusion et de concurrence acharnée entre collectivités locales.

    Le Conseil Général a alors confié au cabinet TECSA la réalisation d'une étude pour l'élaboration d'un schéma directeur des sites industriels dans le département.

    L'étude a dressé le constat suivant :

    le réseau autoroutier est dense et se développe encore,
    ces infrastructures accroissent l'attractivité du territoire, l'inscrivant dans un contexte de "grand bassin parisien".
    Elle préconisait les dispositions suivantes :

    d'identifier un nombre limité de sites,
    d'adapter les sites retenus à l'exigence de la clientèle, notamment francilienne,
    d'assurer la cohérence entre les secteurs d'activités des entreprises arrivantes et les atouts du territoire.
    Sur la base de cette étude et sous l'impulsion du Président du Conseil Général, les élus du département ont adopté en juin 1998 une délibération.

    Celle-ci prenait acte du constat dressé dans l'étude et demandait la mise en oeuvre d'un plan départemental en faveur de l'aménagement des zones d'activités. Elle prévoyait, en outre, la création de deux fonds d'intervention du Conseil Général.

    Au mois de décembre 1998, le Conseil Général adoptait définitivement un règlement relatif aux zones d'activités.

    L'objectif du règlement de décembre 1998 est double : répondre à la demande des entreprises, tant en surface qu'en qualité des zones, et favoriser un développement équilibré du territoire.

    Le dispositif adopté dans le règlement de décembre 1998 repose sur une distinction des zones d'activités en deux catégories, répondant au double souci d'accueil des entreprises et d'aménagement du territoire.

    Les Zones d'Activités d'Intérêt Départemental sont définies comme des "sites de haut niveau et de qualité permettant au Département de disposer de lieux d'implantation pour l'accueil de grands projets industriels". Leur superficie est supérieure à 100 ha. Elles doivent par ailleurs jouir d'une importante desserte routière et autoroutière.

    A l'issue d'une longue concertation avec les élus, la Commission Permanente du Conseil Général a établi une liste de 10 zones d'intérêt départemental. Leur localisation assure une répartition équilibrée le long des axes autoroutiers et s'inscrit dans un rééquilibrage du territoire, aucune n'étant située sur l'agglomération d'Orléans.

    Sur les 10 sites retenus, seuls deux existaient déjà et n'étaient qu'à développer. Dans les 8 autres cas, les zones étaient à construire "ex-nihilo". Enfin, 2 des 10 sites sont interdépartementaux, l'un avec l'Eure-et-Loir (Artenay-Poupry) et l'autre avec l'Yonne (Courtenay).

    Au total, les 10 sites prévus représentent une offre potentielle supérieure à 1.000 ha.

    Les Zones d'Activités de proximité ont pour "vocation de conserver une base économique locale favorisant le maintien de l'emploi". Il s'agit de zones d'activités de taille modeste, accueillant de préférence des PME/PMI et ne jouissant pas forcément des mêmes avantages en terme de desserte par les infrastructures de transports.

    Leur objet est le maintien de l'emploi autour de pôles secondaires du département. Leur localisation relève de l'initiative locale, aucune liste n'a été préétablie ni aucun nombre fixé.
    A priori donc, Courtenay est vu par la Région comme un des grands pôles industriels en développement , et certainement pas comme une zône rurale qui nécessiterait l'investissement dans des prêts pour l'installation.

    Mais ça a tout de même du bon, car cela augure d'un développement démographique important qui me semble intéressant pour quelqu'un qui s'installerait dans le coin.
    estevane a écrit:salut didier je suis tout a fait d accord avec toi quant tu dit que

    courtenay est en pleine expention mais il m est a ce jours impossible

    de m installer dans ce village de 4500 habts sachant qu il y a deja 5

    salons d installes et qu aucuns local est libre

    j aurais tellement aimer m y installer la population est multiplier par 3 avoir 4 en periode de vacances scolaire

    les parisiens on tous des maisons secondaires et c est un village qui bouge beaucoup

    en esperant qu un salon vendent je n ai pas d autres solution d attendre la liste de la cma

    il se pourrais qu un de ces salons soit dessus(ce qui m etonnerais fortement)

    merci pour tes recherches a + flower
    Petite-lune a écrit:Donc pour en revenir a la beauce estevane.

    J'ai bien regarde et on en fait pas partie.La beauce est au nord d'orléans , nous somme au sud est d'orléans.

    voila
    bis
    estevane a écrit:merci petite lune

    mais d apres le lien il sagit des agriculteurs donc c est sans regret!!

    mais je vais quant meme leurs demander en quoi sagit le pret de

    premiere installation car d apres le net il y a quant meme beaucoup

    d avantage a le demander

    -sans caution perso

    -(pce)pret garantie

    -(siagi) ou (sofaris)

    -immatriculation rembourser jusqu a (150 euros)

    c est quant meme pas negligeable mais a savoir si ce pret qui peut se monter jusqu a 3000euros est cumulable

    si c est le cas je pourrais m en servir comme apport au credit

    je verrais bien merci quant meme a tout le monde!!!
    estevane a écrit:j aimerai aussi savoir si les banques demandent aussi le relever de compte du congoint

    si celui ci ne sera pas du tout impliquer dans la demarche du salon?

    aucunes parts dans la societe ,aucunes signature de sa part,son nom ne sera pas stipuler

    je sais que les banques demandent les 3 derniers releves banquaire mais qu en est il du conjoin?

    merci pour vos reponses! lol!
    Petite-lune a écrit:Coucou,

    Pour le pret que tu ennonces, j'ai a peu près les mêmes avantages.

    - pas de garanties , ni de caution
    - immatriculation remboursé
    - PCE

    Pour les relevés du conjoint je ne sais pas trop car nous sommes mariés et avons un compte joint. Mais je pense que du moment que vous vivez ensemble, il le demande, mais c'est a précise.
    estevane a écrit:oui petite lune mais dans mon cas je ne suis pas mariee

    et nos compte courants ne sont pas joints

    alors sachant qu il ne va pas contribuer a la vie de la societe je ne sait pas si ils vont me demander des releves de compte courant du conjoin!!

    je verrais bien!! lol!
    Didier a écrit:Tout dépend du type de société que tu veux monter: en cas de SARL, il n'y a normalement pas de problème, mais en cas d' E.I., étant donné que tu engages tes biens, et que généralement ceux-ci sont communs (en particulier s'il existe une déclaration de concubinage en mairie), la banque demandera à ton conjoint d'être co-emprunteur, afin d'avoir une garantie supplémentaire. Et dans ce cas, ses relevés de compte seront demandés. Il en ira de même pour les personnes qui se prêteront caution.
    Seront aussi demandés les copies des fiches de paie, les copies des fiches d'imposition, etc...

    De même, si tu envisages d'embaucher un BP, ou même une coiffeuse "normale" dès l'ouverture, son CV sera demandé.

    Tout cela fait partie du business-book, que le banquier étudiera afin de comprendre tout l'environnement social et financier qui entoure l'entreprise, et qui le décidera ou non à accorder le prêt.
    estevane a écrit:donc si j ai bien compris je suis obligee de fournir un releve de mon conjoin a la banque dans le cas d une EI

    meme si celui ci ne s angage pas dans la societe et qu il ne veux pas se preter caution!!

    -pour les cv je suis obligee de trouver mon salarie bp avant meme de savoir si la banque accepte de suivre mon projet mais qu en sera t il du salarie si toutefois ils refusent de me financer?

    amoin que ce bp est deja existant dans l achat du salon je me vois mal faire des ambauches fictives pour juste presenter 1 cv a la banque

    c est quant meme un sacre cas de concience!!

    comment as tu fait toi ?

    merci Cool
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:donc si j ai bien compris je suis obligee de fournir un releve de mon conjoin a la banque dans le cas d une EI
    A partir du moment où l'E.I. engage tes propres biens, et que ce qui t'appartient lui appartient aussi, j'en ai bien peur.
    meme si celui ci ne s angage pas dans la societe et qu il ne veux pas se preter caution!!
    Comme je le disais, ce qui t'appartient lui appartient aussi (en cas de déclaration de concubinage), donc qu'il le veuille ou non, il sera forcément cautionnaire dans le cas d'une E.I.
    D'autre part, s'il s'agit d'une SARL, le banquier ne t'accordera pas un centime si tu lui fais comprendre que même ton conjoint n'a pas assez confiance en toi pour se porter caution...
    pour les cv je suis obligee de trouver mon salarie bp avant meme de savoir si la banque accepte de suivre mon projet mais qu en sera t il du salarie si toutefois ils refusent de me financer?

    amoin que ce bp est deja existant dans l achat du salon je me vois mal faire des ambauches fictives pour juste presenter 1 cv a la banque

    c est quant meme un sacre cas de concience!!

    comment as tu fait toi ?

    merci Cool
    J'avais demandé une attestation écrite à la personne en question dans laquelle celle-ci s'engageait à travailler avec nous pendant toute la durée du remboursement. Cela n'engage que la salariée, et absolument pas l'employeur; d'ailleurs, cette employée a du être licenciée trois mois plus tard, car elle souffrait d'allergie depuis plusieurs années, mais de façon bénigne, et cela s'est tout-à-coup déclaré beaucoup plus violemment, de telle sorte que la médecine du travail l'a déclarée inapte définitivement (ce qui nous a obligé bien évidemment à la licencier, mais qui bizarrement ne l'a pas empêché un mois plus tard à créer sa propre société de coiffure à domicile...). Nous avons donc dû recruter une autre employée en BP, mais cela ne nous a pas posé d'énorme soucis.
    estevane a écrit:ce n est pas une question de ne pas avoir confiance en moi ni a mon projet

    c est surtout une question de securite mais je comptait faire une EURL mais voyant les tarifs demandes je crains que ce ne soit pas possible

    donc j ai reflechie pour une EI etant donner que je n ais aucuns biens

    -pas de maison(locataire)

    -mais dans le cas ou je peux acheter 1 maison je ne pourrais pas faire de demande d inssaisissabilite une fois que je serais a mon compte

    le banquier ne me fera pas confiance non plus si je lui fais une telle demande alors que j ai encore pas de biens

    lol!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:dans le cas ou je peux acheter 1 maison je ne pourrais pas faire de demande d inssaisissabilite une fois que je serais a mon compte
    Rien ne l'interdit dans la loi, d'après ce que je sais.
    le banquier ne me fera pas confiance non plus si je lui fais une telle demande alors que j ai encore pas de biens
    C'est là qu'est important d'avoir un bon business-book, et surtout d'y inclure une bonne étude de marché. Mais c'est tout-à-fait faisable: je vis dans un T2, en HLM.
    estevane a écrit:ben oui mais tu est locataire donc - de problemes!!

    moi aussi je suis locataire mais dans le cas ou je compte investir dans 1 maison je ne pourrais pas en faire la demande etant donner que l accort avec le banquier a ete passer avant l achat du bien immobilier

    mais c estit juste 1 question

    car etre locataire c est - de soucis quant meme et on ne peux pas tout avoir c est un choix!!! lol!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:etre locataire c est - de soucis quant meme et on ne peux pas tout avoir c est un choix!!!
    Sauf que dans certains cas, c'est assez cornélien: je suis locataire en HLM; hors, les loyers HLM sont calculés non pas en fonction des revenus, mais en fonction de l'imposition.

    Avant d'avoir le salon, mon épouse et moi-même étions salariés, et donc non imposables, donc petit loyer; maintenant, je suis toujours salarié, et mon épouse ne gagne pourtant pas plus qu'avant; mais c'est la société qui est imposée sur les bénéfices; hors, en E.I., la société, c'est elle; et comme nous sommes mariés, la déclaration de revenus étant commune, nous sommes maintenant imposables. Peu, mais imposables quand même.

    Ce qui fait que le loyer va augmenter trés sensiblement. A tel point que cela nous coûtera aussi cher qu'un remboursement pour l'achat d'une maison. Et pourtant, on ne gagne pas plus, à moins que mon épouse n'augmente le prélévement qu'elle effectue sur les bénéfices pour se constituer son salaire, mais à ce moment-là, c'est la stabilité financière de l'entreprise qui est compromise.

    cela fait un an que j'y réfléchis, et je n'ai encore pas trouvé de choix évident.
    estevane a écrit:il est certain que de nos jours le prix d 1 loyer en location depasse meme parfois le remboursement de credit pour ton bien immo

    tu est - embeter quant meme en ce qui concerne les gros travaux mais tu n est pas chez toi!!

    je reflechie aussi beaucoup a ca car quant tu vois une location a 900 euros par mois ben ca me fait mal au ventre quant meme!!!

    mais si je peux me permettre tu n a pas d enfants !!

    c est aussi pour ca que au niveau de la caf tu a le droit a rien

    a la cma ils nous ont bien dit que les calculs etaient identiques au niveau du cotient familliale

    mais si j etait toi je ne me poserai meme pas la question car je suis certaine que si tu en parles a ton banquier il ne te refusera pas

    il connait tes comptes par coeur et tu aurait donc plus de chance !!

    lol!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:si j etait toi je ne me poserai meme pas la question car je suis certaine que si tu en parles a ton banquier il ne te refusera pas

    il connait tes comptes par coeur et tu aurait donc plus de chance !!

    lol!
    Sauf qu'un emprunt immobilier n'est légalement possible que si celui-ci est remboursé avant l'age de 70 ans. Hors, j'en ai déjà 38. Je n'ai donc la possibilité de rembourser que pendant 32 ans. De plus, je me vois mal rembourser pendant encore dix ans après ma retraite. Donc, il me reste 22 ans. Partant du principe qu'une maison coûte au bas mot 150000 euros, qu'avec l'emprunt, il faut compter 250000 euros à rembourser en 22 ans, ça fait des mensualités de 950 euros par mois. Alors que pour l'instant, j'ai des loyers de 300 euros (F2, quartier résidentiel, avec garage, charges comprises), et que certaines fins de mois sont déjà serrées.
    estevane a écrit:ben oui la c est problematique!!!

    mais en mettant des sousous de coter (si toutefois tu le peu)ce qui

    avec mon experiance est loin d etre evident?

    si tu as un apport perso ton credit serai - gros!!

    mais c est pas evident du tout

    et tu devrais faire une simulation a la caf sur le net pour savoir si tu pourais avoir l apl

    c est en fonction des revenus donc tout depend ce que le couple a declarer l an dernier

    essaye toujour car si tu est en droit d avoir l apl ton loyer ne serai pas de 950 euros

    donc tu pourrai faire ton credit en calculant les apl lol!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:ben oui la c est problematique!!!

    mais en mettant des sousous de coter (si toutefois tu le peu)ce qui

    avec mon experiance est loin d etre evident?
    Je ne te le fais pas dire... lol!
    si tu as un apport perso ton credit serai - gros!!
    Il est passé dans l'achat du salon Mad
    et tu devrais faire une simulation a la caf sur le net pour savoir si tu pourais avoir l apl
    Déjà fait: j'ai droit à la somme faramineuse de...14 euros par mois cheers
    estevane a écrit:QUELLE SOMME!!!


    C EST EXEPTIONNEL!!!

    ben la je sais pas ce que tu pourrais faire blague a part!!

    et une petite maison - de 150000 euros c est possible vers chez toi?

    ou bien un appart c est peut etre - cher!!

    t a pas un logement dessus le salon!!

    je vois rien d autre enfin pour l instant!!!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:une petite maison - de 150000 euros c est possible vers chez toi?
    Oui, la municipalité a vendu cette petite maison au Conseil Général un euro symbolique il y a trois ans. Mais il fallait la restaurer (1/3 des bâtiments venait de bruler) et l'entretenir (il y a "quelques" hectares de terrain, et je n'ai pas d'aspirateur assez gros).[quote)ou bien un appart c est peut etre - cher!!
    Je ne vois pas l'intérêt de quitter un logement en location pour en acheter un quand on n'a personne à qui le lèguer plus tard.
    t a pas un logement dessus le salon!!
    Si, mais c'est celui du propriétaire des murs (on ne possède que le fond)
    je vois rien d autre enfin pour l instant!!!
    moi non plus, mais j'ai toujours eu de la chance, et je sais que l'occasion finira par se présenter.[/quote]
    estevane a écrit:ben tu parles d une petite maison c est un chateau!!!

    pour loger au dessus du salon il te faud etre proprietaire des murs?

    c est domage car tu aurais pu faire d une pierre 2 coups !!

    mais si tu n a personne a qui leguer + tard c est domage j en suis navree pour vous deux mais

    qui te parles de leguer????

    je pense qu il faud reflechir en se disant que tu investi dans la pierre et que en cas de pepin il te reste encore ca

    tu peux toujours vendre ton bien immo (si un gros soucis, se presente)
    ce que je ne te souhaite pas bien sur

    c est a etudier pourquoi pas!!! study
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:ben tu parles d une petite maison c est un chateau!!!
    Oui, mais vendu un euro symbolique ! C'est pas beau, ça ?
    pour loger au dessus du salon il te faud etre proprietaire des murs?
    Bah non, mais le propriétaire y vit, dans cet appartement...
    qui te parles de leguer????
    Et j'en fais quoi, à l'heure de ma mort ? Je le donne à l'Etat ? Pour le remercier d'avoir accepté mes impôts pendant toute ma vie ?
    estevane a écrit:alors nous voila dans des discution (glauques)

    mais non en esperant que ce detail arrive le - vite possible!! lol!

    il me semble que tu m a dit que tu etait marie alors en esperant qu il n y ais qu un de vous deux qui parte

    celui qui reste aura la possibiliter de pouvoir profiter de cet investissement dans la pierre

    -ou il le vend

    -ou il l habite

    -ou il le loue

    ce qui est sure c est que celui qui reste sera - dans le besoin et de nos jours ce n est pas negligable lol!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:alors nous voila dans des discution (glauques)
    Bof, de nos jours, imaginer la mort ne fait pas plus peur que d'imaginer l'avenir (quand t'es mort, t'as plus de problème métaphysique de recrutement ni de TVA cheers )
    ce qui est sure c est que celui qui reste sera - dans le besoin et de nos jours ce n est pas negligable lol!
    Sans vouloir être pessimiste, je suis loin d'en être persuadé. D'autre part, on en revient au même: celui qui reste, à la fin, il en fait quoi ? Dans le temps, il y avait bien le moyen d'acheter une concession à perpétuité au cimetierre, mais maintenant, ce n'est même plus possible, alors... (ça par contre, ça me fout les boules de savoir que quoi que je fasse, au bout de 50 ans, ma tombe sera donnée à quelqu'un d'autre...).
    estevane a écrit:alors la je te comprend bien!!!

    c est bien pour ca que je prefere me faire incineree !!!

    mais pour en revienir au sujet celui qui reste peut toujour revendre et profiter de ses sous!!

    et puis si tu aimerais tellement leguer a quelqu un ou bien laisser une trace de ton passage tu peut toujours avoir recourt a l adoption

    je pense que sa comblerais le vide que tu doit ressentir!!!

    ou bien ta femme ou toi meme vous n avez pas de freres ou soeurs ,neveux ect qui te sont proche!!

    tu me l a dit toi meme et c est de ta faute si je dit ca maintenant

    je cite;

    mais non estevane il y a toujours une solution!!!

    et alors que dit tu de ca!!
    Didier a écrit:
    et puis si tu aimerais tellement leguer a quelqu un
    Ah mais c'est pas que j'aimerais absolument lèguer à quelqu'un, mais ça me gave vraiment de savoir que dès que j'aurais (ou ma femme, on verra qui part le dernier) les pieds dans la tombe, tout ce que j'aurais mis tant de mal à gagner ira à l'Etat. En plus de tout ce que je lui aurais déjà laissé en impôts de mon vivant.
    je pense que sa comblerais le vide que tu doit ressentir!!!
    Le seul vide que je ressens, c'est dans mon porte-monnaie pour l'instant lol!
    ou bien ta femme ou toi meme vous n avez pas de freres ou soeurs ,neveux ect qui te sont proche!!
    Si ! J'ai même l'impression qu'ils n'attendent que ça, alors ça me gave un peu aussi...
    tu me l a dit toi meme et c est de ta faute si je dit ca maintenant

    je cite;

    mais non estevane il y a toujours une solution!!!

    et alors que dit tu de ca!!
    hein!!
    Bah, personnellement, à choisir, ce qui me plairait, c'est de lèguer mes biens à une oeuvre de charité. Mais je ne veux pas non plus avoir à en choisir une plus qu'une autre. Enfin, de toute manière, pour l'instant, il faudrait déjà que je réussisse à trouver le fameux moyen de l'acheter cette maison. Ce qui nous ramène au sujet dont on s'est bien éloigné, non ? Les banques...
    estevane a écrit:oui comme tu dit LES BANQUES

    hi!hi!hi!!

    on est vraiment eloignes la!!!

    oui je te comprend mais que veux tu faire !!

    l etat reste l etat!!

    pour en revenir a la banque justement, dans le cas d une EI par ex je ne comprend pas pourquoi mon conjoin serais dans l obligation de donner ses releves de compte

    c est vrai je pige pas etant donner que pour lui il ne veux pas s en meler car au cas ou il arriverais un malheur que je soit couverte par lui

    donc etant donner que nous n avons pas de biens immo nous n avons meme aucuns biens et que mon conjoin ne veux pas se porter garant
    pourquoi ont ils besoin de tout ca

    en imaginant par ex une personne seule qui cree sa EI ils ne se fixent bien que sur son propre compte courant

    alors!!!!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:etant donner que nous n avons pas de biens immo nous n avons meme aucuns biens et que mon conjoin ne veux pas se porter garant
    pourquoi ont ils besoin de tout ca
    Pas de biens immobiliers, mais des salaires, dont une partie peuvent être saisis. Et de toute façon, comme je te l'ai dit, si vous avez fait une déclaration de concubinage en mairie, même s'il ne se porte pas caution ou garant, la moitié de son salaire t'appartient, donc est saisissable dès qu'il arrive sur un compte.
    en imaginant par ex une personne seule qui cree sa EI ils ne se fixent bien que sur son propre compte courant

    alors!!!!
    Tu as déjà vu une banque accorder un prêt professionnel à une personne seule qui crée son E.I. ? On parle de banquiers, pas de philanthropes...
    estevane a écrit:salut !!

    ben non effectivement je connais personne qui a monter sa societe seul

    donc pour etre tranquille de se coter la il me faut faire une EURL!! lol!
    Petite-lune a écrit:Coucou,

    C'est un choix didier de pas avoir d'enfants ou la vie qui fait que...?

    tu na pas quelqu'un de tres proche? On a toujours quelqu'un a qui on aimerais faire un cadeau. Et plutot que de payer toute ta vie pour rien autant en faire profiter quelqu'un...


    c'est triste de ne pas avoir de releve Sad
    Didier a écrit:
    Petite-lune a écrit:Coucou,

    C'est un choix didier de pas avoir d'enfants ou la vie qui fait que...?
    Les produits chimiques utilisés dans la coiffure sont trés dangereux, de nos jours on le sait tous, et on peut faire gaffe; il y a 20 ans, lorsque mon épouse a commencé, ce n'était pas le cas...
    tu na pas quelqu'un de tres proche? On a toujours quelqu'un a qui on aimerais faire un cadeau. Et plutot que de payer toute ta vie pour rien autant en faire profiter quelqu'un...
    J'ai bien des proches, mais statistiquement, ils seront décédés avant moi (à 38 ans, je suis tout de même encore jeune lol! )
    c'est triste de ne pas avoir de releve Sad
    Euh... Non, quand on voit les difficultés de la vie actuelle.
    estevane a écrit:ben il est certain qu a 38 ans tu es encore jeune!!!

    pas un jeunot mais encore jeune!!!

    moi qui en ais 36 bientot j ai plutot interret de te dire ca hi!hi!hi!

    mais ATTENTION on en etait aux banques lol!

    donc tu pense que pour moi le mieu c est de faire une EURL afin que la banque laisse tomber mon conjoint

    et mon ancienne collegue a monter son salon en creation en EURL donc j en connais au moin une flower
    Didier a écrit:
    [quote=estevane]donc tu pense que pour moi le mieu c est de faire une EURL afin que la banque laisse tomber mon conjoint
    Je pense qu'elle aura moins tendance à exiger ses relevés de compte, ou sa caution, puisque de toute façon, ses biens ne seront pas saisissables. Mais, j'ai peur que cela ne t'oblige à souscrire une assurance de garantie assez conséquente, plus un nantissement (hypothèque) du salon.[/quote]
    estevane a écrit:bon bien alors je pense que j aurais une discution avec mon chouchou!!


    en fait il a peur d etre impliquer et dans le cas ou ca tourne mal de se retrouver sans rien

    quelque part il as raison a savoir que nous ne sommes pas tout seuls!!

    2 enfants a nourrir!!

    donc je pense que c est aussi une securite!!

    on verra bien tout ca!! lol!
    Petite-lune a écrit:C'est pas evident de choisi son statut juridique mais franchement si tu na pas de bien et meme si tu en as je pense qu'il est toujours temps de vendre plutot que de s'enfoncer!!!

    Et puis il y a le papier d'insessissabilité ou l'on ne peut pas toucher a ta maison principal c'est deja important.

    Mais le truc c que pour une societe faut deja avoir le capital en apport! Donc quand ta pas d'apport je ne sais pas comment sa se passe.

    moi je suis en EI et pour l'instant je ne vois pas porquoi j'aurais fait une societe.
    estevane a écrit:oui petite lune je suis ravie que tu te joigne a nous!!

    je me posait la question par rapport a mon conjoin car les banques

    considerent qu etant donner que c est une EI ils peuvent demander le

    relever de compte du conjoin et celui ci est automatiquement

    considerer comme garant

    or !!

    je ne voulais pas impliquer mon conjoin pour + de securiter en cas de pepin

    c est un prob que je me pose j ai aucuns bien mais comme le dit didier

    mon conjoin percois un salaire et il est donc saisissable en cas de pepin

    que faire?????
    Petite-lune a écrit:Mon mari a signé sur les pret bancaire mais c'est bien marqué pas de caution, aucune garantie.
    Je ne sais pas comment cela se passe si il y a un souci. Je pense que au niveau de la banque sa pose pas de probleme si y a pas de garantie mais pour le fisc garantie ou pas il s'en fou .
    [quote=estevane]ah bon je ne sais plus ou j en suis la!!![/quote]
    Didier a écrit:
    Petite-lune a écrit:Je ne sais pas comment cela se passe si il y a un souci.
    C'est simple: si vous êtes mariés sous le régime de la communauté universelle (pas de contrat de mariage, comme 90 % des gens), tout ce qui apparteint à ton mari t'appartient et vice-versa. Ainsi, si tu as des dettes au niveau de l'E.I., que ton mari soit cautionnaire ou pas, les dettes lui sont aussi opposables. Son salaire est donc saisissable.
    estevane a écrit:ben oui j avais compris ca didier mais je ne suis pas mariee!!

    alors dans ce cas si le conjoin signe rien en banque et ne s engage pas au niveau de la societe ca fait quoi?????

    quant tu es marie je suis ok mais la c est pas le cas !!

    alors????? Neutral
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:quant tu es marie je suis ok mais la c est pas le cas !!
    Que vous soyez mariés ou que vous soyez déclaré en concubinage auprès de la mairie revient exactement au même. Ce qui appartient à l'un appartient à l'autre (argent et dettes) et vice-versa. Le seul moyen de dissocier l'argent de l'un et de l'autre dans un couple, c'est d'être marié, et de faire un contrat de mariage en séparation des biens.
    estevane a écrit:hi!hi!hi!!!!

    ben ce qui est drole vois tu c est que c est comme ca pour une EI

    mais pour les impots ca ne marche pas !!!

    t est obliger de faire 2 declaration

    alors ce qui marche pour l un ne marche pas pour l autre


    ahhhhhh! l etat!!! lol!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:pour les impots ca ne marche pas !!!

    t est obliger de faire 2 declaration
    Non, tu peux, mais tu n'y es pas obligée. Tu peux faire une déclaration commune, lorsque le concubinage est déclaré.
    estevane a écrit:coucou!!!

    ah bon 1ere nouvelle!!!!! lol!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:ah bon 1ere nouvelle!!!!!
    Pas forcément: ça coûte plus cher Mad
    Petite-lune a écrit:Moin non plus j'étais pas au courant on a vécu 7 ans eb concubinage sa aurait pu nous faire gagner de l'argent car je n'etais pas imposable!!


    ZUT
    Evil or Very Mad
    Didier a écrit:
    Petite-lune a écrit:Moin non plus j'étais pas au courant on a vécu 7 ans eb concubinage sa aurait pu nous faire gagner de l'argent car je n'etais pas imposable!!
    Cela n'est pas évident, il faut faire les calculs avant.
    Par exemple, dans mon cas, mon épouse et moi avons vécu quelques années "dans le péché" avant de nous marier. Chacun de notre côté, nous n'étions pas imposables, mais si nous avions fait une déclaration commune, nous le devenions. D'ailleurs, dès que nous avons été mariés, nous l'avons été: cela se joue à deux centimes près, en fonction des tranches (à xx,99 euros, t'es pas imposable, mais à yy,01 euro, tu l'es). Et comme en matière d'impôts, on ne compte pas les centimes, tu passes trés vite d'une tranche à l'autre.
    estevane a écrit:oui c est vrais ca!!

    mais le mariage c est pas pour maintenant hi!hih!

    ce que je n admet pas c est que les banques se servent au cas ou il y a 1 pepin sur quelqu un qui ne veux pas etre impliquer

    c est quant meme pas normal

    en fait qu il le veuille ou non il est impliquer !!!!

    je ne sait plus quoi faire :

    je pense que le banquier m expliquera tout ca et je lui demanderai pouquoi

    oui pourquoi impliquer 1 personne qui ne le veux pas???

    enfin bref de toute facon je tourne en rond
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:ce que je n admet pas c est que les banques se servent au cas ou il y a 1 pepin sur quelqu un qui ne veux pas etre impliquer
    Comment ça "qui ne veux pas être impliqué" ? A partir du moment où la personne signe la déclaration de concubinage à la mairie, elle sait qu'elle est impliquée dans les dettes de son conjoint. Par exemple, si ton "chouchou" achète une voiture, et qu'il n'arrive pas à la payer, tu seras co-responsable de ses dettes, alors je ne comprend pas qu'il ne veuille pas en faire autant pour toi. Surtout que généralement, une voiture neuve coûte plus cher qu'un salon, maintenant...
    estevane a écrit:coucou a tous!!

    je comprend bien ce que tu me dit didier mais en ce qui concerne mon

    "chouchou" c est la crainte et l ignorance qui le domine!!

    j etait encore comme lui y a pas 6 mois!!!

    le fait d etre allee a la cma et de discuter avec vous tous m a beaucoup

    ouvert les yeux!!

    je trouve normal qu il est peur pour nous en nos enfants!!

    mais j arrive petit a petit et grace a vos conseils a lui expliquer le bon deroulement

    hier soir je lui ais expliquer ce qu etait une EI

    SARL/EURL

    il cherche a savoir et je suis certaine qu une fois qu il aura bien compreis le systeme il me suivra!!

    mais merci a toi pour l ex de l achat d une voiture!!

    mais une voiture ne coute pas forcement le prix d un salon lol!

    je pense qu avec cet ex il comprendra mieu

    tanck you!!!
    Didier a écrit:
    estevane a écrit:une voiture ne coute pas forcement le prix d un salon
    Ah bon ? Imagine un salon "moyen" à 40000 euros; tu fais un apport personnel de 10000, il te reste 30000 à emprunter => lorsque tu achètes une voiture, l'emprunt est de combien, de nos jours ?
    estevane a écrit:hi!hi!hi ben desoler didier mais j ai jamais acheter une voiture a ce prix la

    le + que j ai pus mettre c est pour mon kangoo

    le credit est de 12 000 euros

    alors comprend que quant tu me parles de 30 000 euros ca me scotch un peu lol!

      La date/heure actuelle est Ven 14 Déc - 21:08